Moanda : Ce que la Presse n’a pas dit sur la présence de la Première Dame Denise NYAKERU

Pourtant la Presse congolaise dans sa totalité, était sur place à Moanda à l’arrivée comme au départ de la Première Dame. Mais, dans le choix de la construction imaginaire de la réalité relative au séjour de Denise NYAKERU à Moanda, plusieurs faits pourtant importants ont été écartés, peut-être par oubli, par la presse. Il s’agit des revendications populaires, mieux le désarroi du peuple vis-à-vis du pouvoir de FATSHI.

Moanda a vibré le week-end dernier. La ville a non seulement accueilli les Journalistes congolais venus de partout pour participer au 9ème congrès de l’unpc, Moanda a surtout bénéficié de la visite de la Première Dame, Denise NYAKERU TSHISEKEDI, venue prendre part aux assises convoquées par l’Unpc, assises rendues possible grâce au soutien financier de la fondation portant son nom.

L’épouse du Chef de l’État en a profité pour s’adresser à la population de Moanda très mobilisée pour la cause.

Les habitants de Moanda, n’ont pas caché leurs frustrations vis-à-vis de Denise Nyakeru.

Ils ont exprimé leur désarroi à l’égard d’un pouvoir égoïste et irresponsable qui ne tient pas compte de la souffrance de la population de Moanda.

Des revendications populaires qui ont surpris même le Gouvernement provincial, mettant en exergue la megestion du Gouverneur Atou Matubwana.

De début jusqu’à la fin de son adresse à la population de Moanda, Denise NYAKERU TSHISEKEDI a passé outre ces revendications populaires, elle n’a aucune allusion à ça. Pas des réponses sérieuses ni des promesses dans ce sens. Tout ce que la Première Dame a jugé mieux de dire aux habitants de Moanda, ce que la raison de sa présence par eux, signifierait que le Président de la République ne les a pas oublié.

Visiblement, la presse a aussi adopté la même posture en refusant volontairement de relayer cette réalité. Pour quelle raison ? La question reste pendante.

John LUNGILA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*