KIMBEMBE MAZUNGA : Cerveau formé pour servir la République mais unitilement mis en Prison au CPRK

“Je me souviens toujours d’où je viens “, cette phrase  dévoile l’aspect intrinsèque de ce grand homme d’Etat, lié à son passé et à ses origines. 

Qui est vraiment Jean KIMBEMBE MAZUNGA?

Conseiller Principal du chef de l’État Joseph KABILA KABANGE au 
Collège Technique et Infrastructures, ancien Ministre des Travaux Publics, Aménagement du Territoire, Urbanisme et Habitat; ancien Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa, cadre ayant dirigé différents services à l’office des routes… Ce riche parcours cache un Congolais modeste mais fiers de son pays: la RDC où il est né et où il a grandit; étudié et travaillé jusqu’au sommet de sa gloire.

Jean KIMBEMBE MAZUNGA : “Je ne suis pas né dans un hôpital” 

Sans se contenir, cette phrase réponse de KIMBEMBE donnée aux questions d’un confrère  Manou MABENGO de “Couleurs télévision” au cours d’une émission produite dernièrement à Kinshasa. D’un père cuisinier et d’une mère sage femme et ménagère, Jean KIMBAMBA MAZUNGA  a vu le jour dans la parcelle familiale, sise au n°133 de l’av Maluku dans la commune de Kinshasa. C’est avec fierté qu’il narre le récit de son passé difficile dont l’une des épisodes est celle durant la quelle Le petit Jean (portant le même nom que son père) devait porter les chikwangues préparées par sa mère pour les vendre au marché “Somba zikida”.

Une brillante formation malgré des moyens dérisoires.
 
Le petit KIMBEMBE a fait ses études primaires au complexe scolaire Dima (à côté du marché “Somba zigida”). Il a débuté ses études secondaires à l’athénée de Ngiri ngiri pour les achever au collège protestant de Kintambo (actuellement Institut Kinvula) en 1975.

Cuisinier de son état, le père Kimbembe n’a pas hésité à inscrire son fils à la faculté de polytechniques à l’université de Kinshasa. Néanmoins; ce père courageux n’a pas connu le plaisir de voir son fils terminer ses études. Le triste destin des humains l’ayant rattrapé.

Jean KIMBEMBE MAZUNGA termine ses études universitaires en 1985 avec une grosse qualification: Ingénieur civil option mécanique; spécialisé dans la construction des machines.

Une carrière qu’il marque de ses empreintes

Le nouvel ingénieur ne tarde pas à trouver du travail. Il est embauché à l’office des routes (son seul employeur jusqu’à ce jour) au service des engins routiers ou il rejoint ses ainés du campus tel que l’Ingénieur Godefroid MAYOBO. Son premier salaire, a – t – il affirmé, a été distribué à toutes les mamans du quartier. Car, disait – il “ce sont celles là qui ont donné qui de l’huile, qui du poisson ou du sel à ma mère. et mous avons vécu grâce à la somme de ces efforts”.

Très ambitieux, le jeune ingénieur gravit rapidement des échelons. Chef de service puis Directeur d’approvisionnement. Après une formation au japon, Jean Kimbembe est affecté à Bukavu après avoir passé plusieurs stages notament au Japon  et en Belgique. A l’est du congo, ses prestations ne s’effectuent pas sans laisser des traces. C’est le cas du Bac “Lac Kivu”. Il est accepté comme membre de l’ Association pour la Défense des Interêts de Bukavu, lui qui est originaire du Kongo-Central.

Rappelé à Kinshasa, l’Ingénieur Jean est nommé chef de division gestion des stocks par le PDG ENDUNDO (actuel Ministre de l’environnement). Il est ensuite responsable de toute la flotte de l’Office des Routes. Et c’est en vue de bien assumer cette fonction qu’il se rend à Liège pour suivre une formation en construction navale.

Sa rencontre avec Joseph KABILA

Le 17 novembre 2002 Jean KIMBEMBE est nommé Ministre des Travaux Publiques, Aménagement du Territoire, Urbanisme et Habitat. Ayant exécuté cette lourde tache avec droiture et finesse KIMBEMBE MAZUNGA a, par conséquent suscité l’approbation du chef de l’État qui l’a nommé Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa avant de l’admettre comme son Conseiller Principal au Collège Technique et Infrastructures.

Des convictions

Devant participer au premier conseil des Ministres de sa vie, le nouvel homme d’État aussitôt marqué par un conseil. Un conseil que lui prodigue le chef de l’État Joseph KABILA KABANGE mais qui, pourtant rencontre ses convictions personnelles: Travailler au Congo en cette période est une tâche très difficile. Mais il convient de toujours faire preuve d’esprit d’initiative pour accomplir notre mission, la recherche du bien être des congolais en passant par le respect strict des lois de la République et toujours solliciter l’assistance de Dieu. Et Jean KIIM a toujours tenu cette pensée comme stimulant qui a boosté tous ses efforts.

 

Aujourd’hui au top de sa gloire:

“Tonton KIM” (pour les intimes) demeure pour les congolais fiers de l’être un modèle de réussite sorti de la moule congolaise et qui ne développe aucun complexe d’infériorité face à ses homologues venus d’ailleurs.

John LUNGILA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*